reduction matériel cyclotourisme

Astuce : Négocier son matériel pour le voyage à vélo

Hey vadrouilleur ! Aujourd’hui, petit tips pour avoir une réduction sur du matériel. Si comme moi, tu as besoin de tout acheter pour t’équiper correctement et que tu as un petit budget, cela peut t’aider !

Avoir une liste de matériel précise :

Pour savoir ce qu’il te faut durant ton voyage à vélo, on commence par une liste. C’est protocolaire, mais au moins, on sait où on va. Puis cela permet d’estimer au mieux l’investissement à réaliser. Les aventuriers fous-furieux qui partent à vélo plusieurs mois voire années ont souvent recours au sponsoring. Ils ne contrediront pas cette étape essentielle.
Si t’as aucune idée de ce qu’il faut, il te suffit de fureter sur internet pour en trouver ! Cela te donnera déjà des bons conseils sur ce qu’il faut prendre, ce qu’il ne faut pas. En passant, voici ma liste de matériel pour le voyage à vélo. 😉

Savoir où on va acheter son matériel de voyage :

Sur cette fameuse liste, de nombreuses choses se trouveront dans un même magasin. C’est même là tout leur business. Autant des grandes chaines que des magasins plus spécialisés. En somme, quoi qu’il te faille, tu trouveras bien un shop qui en vend une bonne partie. Tu n’as plus qu’à y faire un devis chez le commerçant pour savoir combien tu vas devoir le payer pour tout ça. Perso, j’ai choisi décathlon. Il faut avouer qu’ils ont une large gamme de matos dans divers univers. Autant dire que pour un achat « groupé », c’est super. Sur le site en ligne, j’ai fait un beau devis pour mon matos de voyage :

Réduction sur du matériel voyage à vélo
Liste matériel commandée chez Décath (sans réduction)

Trouver une raison (plus ou moins) crédible pour avoir une réduc.

Avec décathlon, j’me suis dit que dans tous les cas, je pouvais acheter sur internet et être tranquille. Mais bon, un magasin trouvera toujours mieux que l’on aille dans son local plutôt que sur le site de la chaine dont il fait partie. Donc je me suis pointé là bas pour y rencontrer un commercial. Je n’ai eu que le chef de rayon et je lui ai tenu un discours du genre :

J’ai une commande coquette à faire chez vous. Je pourrais passer par votre site internet mais je suppose que c’est mieux pour vous que la commande soit faite en magasin. Est-il possible que je passe ma commande chez vous en échange d’un geste commercial ?

Enfin, là, c’est évidemment une version réduite. Quoi qu’il en soit, la dame m’a gentiment répondu qu’une réduction de 5% était envisageable. Elle m’a demandé un devis détaillé, lui ai ramené et on a conclu cet accord.

Une petite réduction sur du matos de voyage, c’est facile :

Vous pourriez dire que « 5%, c’est vraiment rien ! ». Mais bon, j’étais pas là pour avoir 50% non plus. Puis 5% pour avoir simplement posé une question, c’est cool non ? Surtout que ma commande n’était pas exceptionnelle. Des comme ça, ils en font tout le temps et personne ne turlupine sous prétexte qu’il a « un tour de France à vélo en projet ». BREF, c’est déjà ça. Après, c’est vrai, si tu veux pousser le bouchon, tu peux négocier un sponsoring (don ou réduction sur du matériel en échange de publicité) ou du mécénat (don ou réduction en échange d’un geste comme un retour sur les produits mis à disposition, …). Mais là, on est quand même sur des couts généralement plus élevés et sur un investissement supérieur à celui de poser une simple question.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *